lundi 22 juin 2015

Prologue : passoire, trous... et nouilles


Pourquoi La Passoire et les Nouilles pour évoquer des questions aussi fondamentales et sérieuses que les susnommées? Parce que cette réflexion se place délibérément sous les  auspices farfelus et inoffensifs des Shadoks, et plus particulièrement du cours de logique sur la passoire et les trous dont on peut estimer que les nouilles sont à la fois les faire valoir et les protagonistes.
Certes, mais quel est le rapport entre les nouilles, les professeurs, les élèves, les ministres et le savoir? Aussi peu à priori qu'entre la passoire et les trous, qui sont comme chacun sait des notions totalement indépendantes l'une de l'autre et réciproquement. Chacun est libre d'en tirer les conclusions qu'il voudra. La passoire, c'est à la fois les trous de l'Education Nationale, l'oublieux cerveau des élèves, et un incontestable instrument de sélection d'où sortent, si tout se passe comme prévu, des nouilles. Celles-ci sont elles-mêmes le produit de l'indépendance de la notion de passoire et de celle de trous. Mais elles sont aussi, mélangées en un plat fumant et al dente, à la fois les professeurs et les élèves qui résultent de cette logique imparable...







samedi 20 juin 2015


Le site Clionautes vient de publier une version des consignes officielles de correction du baccalauréat. Celle-ci, qui a été expurgée le 18 juin et retirée du site de l'Education Nationale,  prouve que d'absurdes consignes d'indulgence sont données aux correcteurs, que cela ne doit pas se savoir dans l'opinion publique, et que les professeurs sont sous le joug d'un autoritarisme stupide et malfaisant.